© 2019  Christian Roberge courtier immobilier résidentiel

 

Groupe Sutton Synergie inc.

Agence immobilière

 

 

                   Le divorce et la propriété de la maison

 

Une maison est bien davantage qu'un actif. C'est l'endroit où vous vivez.

Il se peut que vous ayez travaillé durement pour la rendre confortable. Vos enfants y ont peut-être grandi. Renoncer à sa maison peut être un choix difficile au moment d'un divorce.

 

Pouvez-vous vous permettre de la garder?

 

Vous devez vous assurer que le fait de garder la maison est une bonne décision financière pour vous. Si vous avez acheté la maison lorsque vous aviez deux revenus, il peut être difficile, voire impossible, d'assumer le paiement des versements hypothécaires au moyen d’un seul revenu. Pensez non seulement aux versements hypothécaires mensuels, mais aussi aux assurances, à l'électricité,  aux taxes scolaires et municipales, aux réparations, à l’entretien, et aux autres dépenses pour lesquelles vous deviendrez soudainement seul responsable.

Pour conserver la maison, il vous faudra peut-être acheter la part de valeur nette qui revient à votre conjoint. Il s’agit de la valeur de la maison, moins le prêt hypothécaire dont elle est grevée. Vous pourriez peut-être « échanger » des biens. En d’autres termes, vous renoncez à votre part de certains autres biens que vous possédez conjointement en contrepartie de la moitié de la valeur nette de la maison à laquelle votre conjoint a droit. Vous pourrez peut-être refinancer votre prêt hypothécaire pour un montant supérieur à ce que vous devez, et utiliser une partie de cet argent pour verser à votre conjoint sa part de la maison.

Si vous le pouvez, le fait de conserver la maison peut vous procurer une certaine stabilité pendant cette période qui est déjà instable. Après avoir traversé votre divorce, vous pourrez revoir vos options , et peut-être vendre la maison une fois que vous aurez amorcé votre nouvelle vie. Par ailleurs, le fait de vendre la résidence familiale pourrait bien vous libérer, vous et votre conjoint. Cela pourrait vous permettre de faire une rupture nette entre votre vie de couple et votre nouvelle vie.

Il ne fait aucun doute que de multiples facteurs entrent en jeu. Vous devez prendre la décision la meilleure pour vous. Pensez-y très sérieusement.

 

Pouvez-vous vous permettre de vendre la maison?

La plupart du temps, vendre la maison permet d'améliorer sa situation financière,  mais pas dans tous les cas. Évaluez à combien vous pouvez la vendre, puis soustrayez les coûts de vente, le montant du prêt hypothécaire et les frais de pénalités, le cas échéant. Si vous vendez la maison et que vous partagez le fruit de la vente, vous devrez donner la moitié du montant à votre conjoint. Le montant restant doit vous procurer une solide base financière à partir de laquelle vous trouverez un endroit où demeurer et recommencer votre nouvelle vie de célibataire.

Votre conjoint garde-t-il la maison?

Si votre conjoint conserve la maison, assurez-vous d’obtenir une évaluation de votre part. De plus, habituez-vous au fait que ce ne sera plus votre domicile. Il vous semblera peut-être que vous quittez la vie que vous aviez, tandis que votre conjoint y demeure encore. Toutefois, même si la maison conservera la même structure physique, la réalité c’est que vos deux vies ne seront plus jamais les mêmes.

 

La propriété conjointe fonctionnerait-elle?

Vous pourriez posséder conjointement la maison pendant une certaine période après le divorce, par exemple,  jusqu’à ce que les enfants aient terminé leurs études secondaires.

 

Considérations fiscales particulières

Des règles fiscales particulières s’appliquent lorsque la résidence familiale cesse d’être la résidence principale de l’un des conjoints. Informez-vous auprès de votre comptable!

 

 

Lors d’un divorce, nous savons que votre temps est précieux. Notre service gratuit est conçu pour vous tenir informés des nouvelles maisons sur le marché.

 

Pour plus d'informations, remplissez le formulaire ci-joint.

Pour plus d'informations,
s.v.p. remplir le formulaire ci-dessous :